Soutien aux salariés de la SAD. Agir pour la distribution de la presse dans notre département

Soutien aux salariés de la SAD. Agir pour la distribution de la presse dans notre département

Le tribunal de commerce de Paris a décidé vendredi 15 mai de liquider les filiales régionales de Presstalis, la société coopérative de distribution de la presse. Cette décision brutale et incompréhensible menace directement près de 150 emplois à Marseille et met en danger toute la filière de la presse depuis l’existence des journaux et magazines jusqu’à celle des kiosques en passant par l’impression. Les communistes des Bouches-du-Rhône apportent leur soutien aux salariés qui occupent leur dépôt et portent un projet alternatif. Depuis la fin de la semaine dernière la distribution de la presse est interrompue. C’est une situation d’une gravité inédite qui doit amener les pouvoir publics à soutenir dans les plus brefs délais le projet des salariés, seule alternative au chaos actuel. C’est une exigence sociale, pour tous les salariés de la filière. C’est une exigence économique, alors que la crise sanitaire a poussé nombre d’entreprises dans le précipice.

C’est une exigence démocratique, pour permettre à tous d’accéder à la pluralité des informations.

Michel Caciotti

Michel Caciotti

C’est avec une immense tristesse que je viens d’apprendre le décès de mon camarade et ami Michel Caciotti.

Résistant, administrateur de la sécurité sociale à la libération, Michel était un homme d’engagement, une figure des Bouches-du-Rhône, et pas simplement pour les communistes.

Soucieux de transmettre aux générations futures, il poursuivait son combat en racontant son histoire, notre histoire, à de milliers de collégiens chaque année.

A 95 ans et une vie bien remplie, au service de l’intérêt général et de nos idéaux, Michel nous ne te disons pas au revoir, mais MERCI!

Jéremy BACCHI
Secrétaire Départemental
PCF 13

Rendre un hommage :

Mobilisation du 1er Mai

Mobilisation du 1er Mai

Le 1er mai, déconfinons nos espoirs, dessinons de nouveaux jours heureux

Mobilisation générale pour ce 1er mai, en cette période particulière de confinement. Mobilisons-nous pour défendre les droits des travailleurs et faire entendre la voix des salariés dans le pays !

A l’occasion de la journée internationale des droits des travailleurs, nous appelons le monde du travail, les habitants de notre département à déconfiner leurs espoirs en prenant la parole sur les réseaux sociaux avec le slogan : « #OnNoublieraPas » et en inscrivant des messages pour exprimer nos aspirations et revendications (banderoles, drapeaux, affiches, dessins, chiffons rouge…) à leurs balcons et fenêtres.

Vous trouverez ici des modèles d’affiches historiques du PCF qui sont encore et toujours d’actualité. Nous vous invitons à les télécharger et les partager ce jour-là sur les réseaux sociaux ou autres…

Muguet 2020

Muguet 2020

Muguet 2020

Du fait de la situation particulière de crise sanitaire et des mesures qui lui sont liées, nous avons donné cette année à notre traditionnelle campagne du muguet un caractère véritablement inédit.

Dans ces conditions exceptionnelles, ce moment marqué d’une symbolique forte du soutien des communistes aux travailleurs·euses et à leurs luttes, reste un temps fort politique de notre fédération et de la bataille financière qui nous permet de collecter les moyens nécessaires à notre activité et nos initiatives.

D’autant plus que le grand patronat et le gouvernement profitent de la crise actuelle pour aller toujours plus loin dans la casse de nos services publics, dans l’offensive contre nos conquêtes sociales et démocratiques, dans la restriction de nos libertés, dans la soumission des intérêts des peuples à la loi du profit.

Ainsi, chaque jour, de nouveaux sacrifices sont annoncés pour les salarié·e·s tandis que les dividendes continuent de remplir les poches des actionnaires. Rien ne les arrête ! Et surtout pas ce gouvernement qui prépare, avec eux, le jour d’après ; leur jour d’après, celui qui sera fait de régressions sociales et démocratiques.

Les communistes, eux aussi, sont à l’œuvre pour la préparation du jour d’après et ils comptent bien y prendre toute leur place aux côtés des autres organisations de progrès social qui se dressent aussi contre le libéralisme, pour la justice sociale et fiscale, pour l’humain et la planète d’abord !

Dans notre département et au plan national, les communistes s’investissent dans les initiatives de solidarité pour parer aux urgences : solidaires de la population et à ses côtés pour faire face aux difficultés.

De même, nos parlementaires, dans des conditions particulières, sont au cœur de cette bataille. Et nos élu·e·s locaux sont aussi en première ligne. Ils·elles doivent faire face à des situations d’urgence et des besoins grandissants alors que les moyens des communes sont réduits de budget en budget.

Les communistes, avec leurs élu·e·s, sont bien présent·e·s aux côtés des salarié·e·s et de la population dans ces moments exceptionnels, en s’efforçant de faire preuve d’inventivité pour s’adapter aux conditions actuelles.

Il en est de même pour la campagne du muguet 2020 ! 

Nous avons fait le choix de la maintenir en lui donnant une forme originale et un caractère véritablement exceptionnel, avec un contenu qui allie œuvre artistique et utilisation des outils du numérique.

Ainsi, notre ami et artiste Thierry Chauvelot a réalisé trois représentations différentes ayant en commun d’associer le muguet à un personnage universel incarnant la tolérance, l’humanisme, la paix et la poésie.

Déroulement de la campagne muguet 2020 :

  1. Pour contribuer pendant le confinement : une page dédiée est accessible dès à présent ICI ! Les souscriptions se font par carte bancaire (paiement sécurisé). En retour, les souscripteurs recevront par mail une des images de l’œuvre correspondant au montant de sa souscription.
  2. Pour contribuer après le confinement : une grande tombola sera organisé et trois tableaux (24×30) de ces représentations seront mis en lots.
  3. Bien sûr, outre cette campagne de muguet numérique, il est aussi possible de soutenir financièrement le PCF avec un versement par chèque à l’ordre de « ADF PCF 13 », à adresser à : PCF 13 – 280 rue de Lyon 13015 Marseille.

Cette année, le muguet du PCF n’aura pas le parfum de fleur…

Mais il aura le même parfum de lutte et de solidarité.
Le même parfum d’exigence d’une France et d’un monde de justice sociale, de liberté et de paix !

Merci de populariser cette campagne de souscription exceptionnelle auprès de vos proches et ami·e·s, sur les réseaux sociaux ; et de faire connaître le plus largement possible l’adresse de la page de notre site qui en est le support.

 

Situation de Presstalis : intervention de Pierre Dharréville

Situation de Presstalis : intervention de Pierre Dharréville

Pierre Dharréville

Député de la 13ème Ciconscription des Bouches-du-Rhône

Pierre Dharréville
Par courrier et question écrite adressés au Ministre de la Culture, Pierre Dharréville est intervenu auprès du gouvernement sur la situation de Presstalis.
 
Question écrite :
 
Monsieur le député appelle l’attention de monsieur le ministre sur la situation de la distribution de la presse. En effet, la situation de cessation des paiements dans laquelle se trouve l’entreprise Presstalis a de quoi nourrir de vives inquiétudes pour l’avenir de la presse écrite. Cette situation résulte d’une volonté de certains propriétaires de presse de ne plus partager ce service mutualisé de distribution permettant de garantir le pluralisme. Elle procède également d’une volonté manifeste de dumping social. Profiter de la situation actuelle pour accélérer la liquidation de Presstalis est profondément choquant. Bien que considérée comme activité essentielle dès le début de la crise sanitaire, c’est toute la profession qui se trouve encore plus en difficulté aujourd’hui. Dans cette situation il y a urgence à garantir la continuité de la distribution, à assurer le maintien des emplois, à soutenir les marchands de journaux, et à débloquer une aide particulière pour les quotidiens nationaux et régionaux. L’Etat ne doit pas laisser détruire cet outil précieux de notre démocratie et agir pour trouver une issue pérenne à cette situation. Il est temps qu’il s’impose dans ce débat pour garantir l’intérêt général. Monsieur le député souhaite connaître les intentions du gouvernement.