Travaux dans les écoles de Gardanne lettre ouverte à Monsieur le maire

13/03/21 | Élu·e·s, Élu·e·s Municipaux

​le 12 mars 2021, Gardanne

M. le maire,
depuis votre élection, vous avez, à de nombreuses reprises, évoqué des documents attestant de l’état de délabrement avancé des bâtiments scolaires de la ville. Nous vous demandons d’en faire une large diffusion afin que les Gardannais.es et les Biverois.es puissent en prendre connaissance.

Sans réunir la commission éducation, sans avoir consulté les professionnel.les, les usager.es et les riverain.es, vous avez décidé d’un plan de travaux dans les écoles du centre et de Biver qui impactera très fortement et pour une longue durée le fonctionnement de l’école G. Brassens et l’ensemble du quartier des Aires. L’implantation d’une dizaine d’Algecos pour une durée de trois ans environ nous paraît soulever de très nombreuses difficultés :

– vous avez annoncé divers emplacements (plateau de sport, terrain vague attenant) à différents interlocuteurs, nous aimerions connaître précisément le lieu d’implantation de ces bâtiments provisoires ;

– comment envisagez-vous, comme vous semblez le promettre en affirmant que les écoles satellites seront indépendantes, de faire tenir dans un espace si restreint, les salles de classes, le réfectoire, les sanitaires et une cour ? Quel type d’accueil avez-vous envisagé par temps de pluie ?

– comment suggérez-vous que soit gérée la surpopulation et les problèmes de sécurité qu’elle ne manquera pas d’occasionner, dans la cour désormais amputée de l’école G. Brassens, si c’était le plateau de sport qui était choisi ? Pensez-vous qu’il faille, par exemple, interdire les jeux de ballon pendant la récréation ou plutôt imposer à tous de les pratiquer ?

– vous dites que des bus seront mis à disposition afin de permettre aux élèves d’aller faire du sport dans d’autres lieux, comment conseilleriez-vous aux enseignants d’intégrer le temps de transport à leurs emplois du temps ? Quelles matières leur suggéreriez-vous de sacrifier ?

– avez-vous envisagé un plan de circulation qui permette d’augmenter considérablement le trafic autour de l’école ? Les travaux concernent des écoles élémentaires et maternelles. Vous dites que vous mettrez en place un réseau de transport collectif à destination des élèves des écoles satellites or, nous doutons que des parents d’élèves de maternelle seront nombreux à accepter de déposer leurs enfants dans un bus. La circulation connaîtra donc une forte augmentation. Si nous nous trompions et que les bus se retrouvent à transporter effectivement une cinquantaine d’enfants de moins de 6 ans, nous aimerions connaître le type d’accompagnement que vous proposeriez. Avez-vous consulté des membres du personnel assurant les transports scolaires à ce sujet ?

– vous affirmez qu’il n’y aura pas de contact entre l’école Brassens et les écoles satellites successives. Prévoyez-vous des entrées séparées ? Pensez-vous qu’il soit possible de le faire sans gêner l’accès pompier ?

– quand nous saurons quel péril imminent menace les écoles pour que vous ayez mis sur pied un plan aussi précipité, nous serons très curieux de savoir le type de construction que vous envisagez de faire. Nous aimerions aussi savoir si un diagnostique technique amiante a été effectué.

Malgré les compétences qui sont les vôtres et celles des équipes sur lesquelles vous vous appuyez, vous ne pourrez pas prendre, sans consultation des acteurs concernés, les bonnes décisions. Cette question nécessite une grande consultation citoyenne. Nous vous incitons vivement à la lancer avant d’entreprendre quelque plan de travaux que ce soit.

Respectueusement,

Les élu.es du CCGB

Partager l'article