Marseille : éradiquer la violence dans nos quartiers

19/09/22 | Quartiers populaires

Ce week-end, une nouvelle fois, nos quartiers, notre ville connaissent une vague de violence.
Une nouvelle fois, des familles sont endeuillées. Nous voulons ici exprimer notre solidarité et notre soutien aux familles.
Combien de temps cela va-t-il encore durer ? Combien de morts faut-il aux pouvoirs publics pour enfin agir ? C’est de la non-assistance à jeunesse en danger !

Cette situation résulte d’un choix de politique libérale, privilégiant l’austérité plutôt que le développement des services publics. Les quartiers populaires sont lésés quand il s’agit d’accès aux droits pour les populations : que ce soient les transports, la santé ou l’éducation.
La violence dans les quartiers reculera lorsqu’on investira les moyens humains et financiers nécessaires et à la hauteur des besoins en matière de protection, d’éducation, de solidarité, de logement, d’emploi, de formations et de lutte contre les discriminations. Ainsi qu’un investissement dans la prévention de la jeunesse face à la délinquance.
L’augmentation des effectifs et la formation des agents de la Police Nationale doivent être aussi un levier pour lutter contre la violence et la criminalité.

Mr Darmanin Mr le ministre, pour faire reculer les trafics, la République doit reprendre sa place dans les quartiers populaires, en mettant les moyens nécessaires pour que les obligations régaliennes s’appliquent sur l’ensemble du territoire sans exceptions.

Il est urgent que toutes les forces vives de Marseille ainsi que les pouvoirs publics se réunissent pour trouver des solutions pérennes pour la jeunesse de nos quartiers !

Les communistes et leurs élus prendront part à ce combat.

PCF 13 – Collectif « Quartiers Populaires »

Partager l'article