Le droit aux vacances pour toutes et tous !

30/06/20 | A la une, PCF 13

Nos enfants aussi méritent des vacances ! Les jours heureux pour les quartiers populaires.

La crise sanitaire a mis en exergue les inégalités des familles dans nos quartiers populaires. Au-delà de la crise sanitaire nous pouvons dire que nous faisons face à une crise humanitaire et par déclinaison éducative.
Rien ne nous avait préparé à cette crise et la casse des services publics mise en œuvre depuis des années par tous les gouvernements successifs a renforcé toutes les inégalités. Partout en France et dans notre département en particulier, les militants communistes encore une fois, se sont mobilisés avec force et courage avec d’autres organisations, avec des collectifs d’habitants et ils ont fait vivre la solidarité. Sans cet élan de fraternité, nombre d’entre nous, n’auraient pas pu faire face aux besoins les plus essentiels.
Nos enfants subissent également cette crise, et pour beaucoup, le repas de la cantine est le seul repas équilibré de la journée. Pouvons nous continuer à vivre comme cela, dans un des pays les plus développé du monde ? A faire subir cette injustice à ces familles et à ces enfants ?
Après avoir été confinés pendant près de trois mois, sans aller à l’école, sans voir leurs copains, sans jouer ensemble, nos enfants méritent de partir en vacances et de participer à des activités de loisirs, de nature et de plein air.

Le droit aux vacances pour tous et en particulier pour les plus démunis c’est possible !

Pour cela nous exigeons :

  • Une allocation – vacances renforcée en 2020 pour permettre aux plus fragiles d’un temps de loisirs.
  • Une augmentation des subventions aux centre sociaux et aux associations d’éducation populaire, pour leur permettre de renforcer cette action de départ en vacances .
  • Une augmentation de la participation des collectivités pour les centres de loisirs, les centres aérés et tous les accueils collectifs de mineurs.
  • Un plan d’action par départements pour un soutien massif au tourisme social et solidaire.
  • Dans le département une ouverture de toutes les piscines municipales (et de tous les espaces verts).

CE N’EST PAS À NOS ENFANTS DE PAYER LA CRISE !

Rappel historique :

Les congés payés c’est l’aboutissement d’une lutte des salariés, c’est la victoire après des mois de grève.
En 1936, le gouvernement doit céder aux travailleurs qui occupaient les usines et bloquaient la production : c’est la création des congés payés, deux semaines d’abord, puis 5 semaines en 1982 sous le gouvernement d’union de la gauche.