La culture un bien essentiel

18/03/21 | PCF 13

Fermés au public pour cause de pandémie, les Musées, Théâtres, Cinéma, le Tourisme culturel, les foyers de patrimoine ainsi que tous les lieux de pratique et de diffusion culturelle vivent des heures noires depuis plus de 120 jours dans notre département.

Pour les 45 000 professionnels de notre région – notamment les intermittents – dont le statut est sans cesse fragilisé et précarisé, cela signifie à court terme une condamnation à mort.

La liste est longue des villes du territoire avec un rayonnement culturel qui dépasse les frontières nationales et emblématiques de ce que la culture produit de meilleur dans notre département.

Le Parti communiste pour qui la culture a toujours constitué l’un des piliers de l’émancipation humaine soutient sans réserve le mouvement d’occupation des théâtres marseillais et la colère des professionnels qui s’y exprime.

Nous demandons aussi le prolongement de « l’année blanche » au-delà du mois d’aout et que soit retirée la réforme de l’assurance chômage dont l’application est prévue au 1 et juillet prochain qui veut économiser 1,5 milliard d’euros sur le dos de ceux, déjà précaires, qui enchainent les contrats courts. Une indécence de plus en ce temps de pandémie.

Laisser nos lieux de Culture dépérir et ceux qui la font vivre, c’est attaquer le vivre ensemble, notre faculté à nous raconter. Quand la culture décline c’est notre force vitale qui dépérit, l’essence même de ce que nous sommes qui nous est arraché. Comment « faire société » sans lieux de rencontres, de partage et d’échanges ? Sans aucun espace pour traduire notre humanité ?

Nous demandons à Mme la ministre de la Culture de tout mettre en œuvre pour rouvrir les lieux de vie que sont nos lieux de Culture.

« La culture c’est peut-être au moment où ça va le plus mal qu’on en a le plus besoin » Jack Ralite

Partager l'article