International : tentative d’interdiction du HDP

18/03/21 | A la une, PCF 13

Le Parti Communiste Français des Bouches-du-Rhône condamne fermement la tentative d’interdiction du HDP (Parti de la démocratie des peuples).

Le procureur général de la Cour de cassation de Turquie a engagé une action devant la Cour constitutionnelle pour la dissolution de ce parti.

Par ailleurs le procureur réclame une interdiction d’exercer des fonctions politiques contre 600 membres du HDP, une mesure qui semble destinée à les empêcher de former un nouveau parti en cas d’interdiction.

A deux ans d’élections législatives et présidentielle qui s’annoncent difficiles pour le pouvoir sur fond de difficultés économiques et de contestation sociale, Recep Tayyip Erdogan cherche à réduire au silence le HDP.

Depuis 2016 la répression contre les kurdes et le HDP s’est accélérée. Aux élections législatives de 2018, le HDP comptait 58 députés au Parlement. Depuis, une dizaine d’élus sont emprisonnés dont le plus emblématique Selahattin Demirtas, fondateur et co-président du HDP, écroué depuis 2016, il risque 142 ans de prison. Nombre de maires ont été aussi destitués.

Dans sa bataille contre le HDP, l’AKP d’Erdogan peut compter sur le soutien de son allié au Parlement, le MHP, d’extrême droite.

Le HDP est le troisième parti de Turquie, il subit une répression féroce car il s’oppose à la politique islamo-conservatrice d’Erdogan et qu’il défend les droits du peuple kurde.

Nous demandons à la France et à son président Emmanuel Macron d’intervenir fermement auprès du président Erdogan afin de faire annuler cette scandaleuse interdiction.

Le PCF 13 tient à réaffirmer tout son soutien au peuple kurde et à ses militants du HDP.

 

Marseille, le 18 mars 2021​

Partager l'article