Gilbert Ibba vient de nous quitter

21/10/19 | A la une, PCF 13

​Affaibli par la maladie, un grand militant vient de s’en aller. Jusqu’au dernier jour de sa vie Gilbert aura parlé de son Parti, de son Syndicat CGT, de la dernière manif sur les retraites.

La fédération des Bouches du Rhône du parti communiste français, sa Section, l’Amicale des Vétérans et toutes celles et ceux qui l’ont côtoyé, sont touchés par la disparition d’un camarade qui montra un attachement indéfectible à la lutte de  classe, au changement de société, à la justice sociale.

Gilbert était fils d’un père immigré italien, forgeron métallurgiste et d’une mère marseillaise, ouvrière savonnière, tous deux militants à la CGT  et adhérents au Parti communiste français.

On ne nait pas communiste, on le devient.

Gilbert était lui tombé dans le creuset révolutionnaire de ses parents, son enfance a été bercée par les luttes sociales et les combats politiques du PCF, son histoire personnelle est une leçon de militantisme.

Coursier à l’entreprise Noël Pellegrini, employé à la Mutuelle des travailleurs, au Conseil Général 13, Gilbert avait adhéré à la Jeunesse Communiste en 1956 et au Parti communiste français en 1958. Il occupa de nombreuses responsabilités à la JC, dans sa section du Canet-St Gabriel-St Barthélémy puis aux Chutes Lavies et enfin à la section des  4ème et 5ème arrondissements de Marseille. Membre du Comité et du Bureau ville de Marseille, membre du Comité fédéral jusqu’en 2013, il fut élu Conseiller d’arrondissements de 1983 à 1989, Président du groupe Communiste de 1986 à 1989 et membre du Bureau municipal des 1er, 4ème, 13ème et 14ème arrondissements. Depuis sa retraite professionnelle, il continuait d’apporter son expérience et sa détermination au sein de la vie du parti de notre fédération.

Gilbert a consacré une vie pleine et entière à son Parti.

La discrétion de Gilbert cachait sa connaissance de Marseille, ville portuaire, industrielle, tellement forte de sa diversité, mais également la force  des luttes sociales et politiques de notre département, Gilbert croyait en l’homme et au rassemblement de tous les exploités, question toujours d’actualité.

Passeur de mémoire et de conscience jusqu’à ses derniers jours, Gilbert laissera un vide dans notre fédération, dans sa section, dans sa cellule.

Gilbert était un homme bon, attaché à défendre les plus défavorisés, il disait « la bonté se conjugue avec fraternité et solidarité ». Pour  Gilbert,  la conscience se forge dans l’inconscient, dans la vie familiale, les luttes dans les débats avec l’outil qu’est le PCF. Gilbert ne s’est jamais arrêté en chemin, il est allé au bout de ses forces et c’est aussi pour cela que nous avons pour lui une immense reconnaissance.

Dans ce moment de tristesse, tous les militantes et militants, tous les communistes de notre fédération adressent à sa femme Nicole, à sa fille Claire ainsi qu’à toute sa famille leurs sincères condoléances.

Les obsèques de notre camarade auront lieu :

JEUDI 24 OCTOBRE 2019

Pour ceux qui souhaitent lui rendre un dernier hommage, les visites seront possibles à la chambre  funéraire dès 10h30 au funérarium de St Pierre.

La cérémonie se tiendra au Funérarium St Pierre à 11h30 et sera suivi de l’inhumation

au cimetière Nécropole des Vaudrans, Allées des Vaudrans, 13012 Marseille.

Un cahier de condoléances est mis à la disposition des camarades à la fédération, vous pouvez adresser tous vos messages à la fédération qui les transmettra à la famille.