Sélectionner une page

8 Décembre

Mireille Dumont

14 octobre 1901 – 18 janvier 1990

Élue sénatrice des Bouches-du-Rhône le 8 décembre 1946

Professeur, militante communiste féministe et syndicale, conseillère municipale de Marseille, Sénatrice (1946-1955).

Née Marcelle Bouvet elle est élevée dans la tradition républicaine démocratique et laïque des enseignants de cette époque. Après des études secondaires commencées au lycée d’Avignon, elle s’installe à Marseille en 1916 avec sa famille, étudiante à la Faculté des Sciences de Marseille où elle obtient une licence ès Sciences.

Mobilisée contre la guerre d’Espagne, en 1935 elle devient secrétaire départementale du Comité mondial des Femmes contre le fascisme elle fait également parti du Secours Populaire français, Rassemblement universel pour la paix etc.

Elle adhère au PCF le 14 juillet 1936 : « Révoltée par la guerre de Mussolini contre l’Éthiopie et par les injustices sociales d’autant plus frappantes après avoir vu les réalisations sociales en URSS »

Après la déclaration de guerre, son nom figure, dès le mois d’octobre sur la liste des militants communistes surveillés par la police (saisie de correspondance).

Après son action pendant la Résistance, de retour à Marseille, elle y devient membre de la direction fédérale du PCF. Elle reste membre du comité fédéral jusqu’en 1962, militante du Secours populaire, elle est également secrétaire régionale puis présidente départementale de l’Union des Femmes françaises dans les Bouches-du-Rhône.

Elle est élue conseillère municipale de Marseille le 30 avril 1945, réélue en 1946 elle est responsable, dans la municipalité Cristofol, de la Santé publique ainsi que de la réorganisation de l’inspection médicale scolaire. À la même époque, elle est élue conseillère de la République en décembre 1946 et réélue en novembre 1948. Elle siège au Sénat jusqu’en 1955 et fait partie des première femmes élues au Sénat.

Elle se présenta également à divers scrutins cantonaux ou municipaux, notamment à Aix en 1953, où elle conduisit la liste du PC qui enleva huit sièges à la proportionnelle. Enfin, elle fut, de nouveau, membre du conseil municipal de Marseille de 1959 à 1965. Elle participa aux campagnes organisées par le PC et le Mouvement de la paix contre la guerre d’Indochine et pour la défense de la Paix.