Sélectionner une page

2 Décembre

Celia Sánchez

9 mai 1920 – 11 janvier 1980

Révolutionnaire et femme politique cubaine,

Celia Sánchez Manduley est l’une de plus proches collaboratrices de Fidel Castro, avant le début de la révolution et jusqu’à sa mort. Elle a été la première femme combattante de l’armée rebelle, avant de devenir secrétaire de la présidence du conseil des ministres.

Fille de médecin, Celia Sánchez s’initie à la politique et en particulier à la pensée de José Martí, héros national de la lutte pour l’indépendance de Cuba. Elle assiste également son père dans ses activités de médecin ; croyant et engagé, il soigne tous ceux qui en ont besoin et Celia découvre de près les effets de la pauvreté sur les patients.

Après le coup d’état de Batista en 1952, Celia Sánchez rejoint des groupes révolutionnaires. Elle est l’une des premières femmes à prendre les armes. En 1956, elle est chargée d’organiser le débarquement du groupe de guerilleros, parmi lesquels Fidel Castro, Raúl Castro, Camilo Cienfuegos et Ernesto « Che » Guevara, à bord du yacht Granma. Après le débarquement, elle organise le soutien et le ravitaillement aux révolutionnaires dans la Sierra Maestra. Dans cet épisode important des débuts de la révolution cubaine, Celia joue un rôle crucial.

Activement recherchée par le régime de Batista, Celia rejoint les guerilleros réfugiés dans la Sierra Maestra en mars 1957 et s’incorpore comme combattante au sein de l’Ejército Rebelde (l’armée rebelle). Elle est la première femme à rejoindre l’armée rebelle, joue le rôle de messagère et participe aux combats. Elle est à l’initiative de la création du peloton féminin « Mariana Grajales », du nom d’une indépendantiste cubaine de la fin du 19ème siècle.

Après la chute de Batista, Celia Sánchez se dédie à la création du nouveau gouvernement et participe à de nombreux et variés projets de développement du pays : développement d’une marque de cigares cubains, création de réserves naturelles, programmes d’alphabétisation, archives officielles de la révolution…

En mars 1962, Celia est nommée secrétaire du conseil des ministres de Cuba. Par la suite, elle sera également ministre de la présidence, membre du comité central du parti communiste cubain, secrétaire du conseil d’État et députée de la province de Granma.