Centrale de Gardanne, des agressions inacceptables pour intimider les travailleurs en lutte

13/02/21 | Gardanne, Sections

La Section PCF de Gardanne condamne avec fermeté l’incendie provoqué à proximité du local syndical CGT de la Centrale de Gardanne, dans la nuit de mercredi à jeudi.

La Section PCF de Gardanne attend désormais des pouvoirs publics qu’ils fassent la lumière sur les responsabilités engagées dans ces évènements d’une rare gravité et qui auraient pu conduire à une catastrophe humaine.

La Section PCF de Gardanne sera toujours aux côtés des travailleurs qui luttent pour sauver leurs emplois, a fortiori quand ils sont porteurs d’un projet de pérennisation des activités et des emplois (directs et indirects) sur notre territoire. A contrario, la Section PCF de Gardanne sera toujours opposée à des décisions politiques dogmatiques, comme celle imposant la fermeture des centrales à charbon et fragilisant de fait l’autosuffisance énergétique de notre pays en niant l’apport du charbon dans le mix français.

La Section PCF de Gardanne ne fait pas de l’écologie un épouvantail électoral que l’on brandit ici ou là pour s’assurer quelques soutiens et autant de voix. La Section PCF de Gardanne estime qu’il faut travailler pour réduire les émissions associées à nos industries du secteur de l’énergie. Mais il faut avant tout maintenir et développer ces industries pour répondre aux besoins des citoyens. A quoi bon fermer aujourd’hui nos outils de production… si c’est pour acheter demain à l’Allemagne de l’énergie carbonée ?

Les agissements graves de ces jours confirment que le projet de l’Association des Travailleurs de la Centrale de Gardanne fait peur à ceux dont le seul but est de « liquider » la centrale le plus vite possible. Il fait peur car, en plus de mettre en évidence le non-sens de la décision d’abandonner sin die et sans autre forme de procès la filière charbon (associée à la tranche 5), il propose une vraie alternative pour le site qui sauverait les emplois actuels et en développerait de nouveaux, tout en tenant compte des enjeux environnementaux via des solutions technologiques innovantes.

La Section PCF de Gardanne apporte donc son soutien inconditionnel aux travailleurs de la Centrale. Malgré la crise sanitaire et certains arrêtés liberticides qui en découlent, notre pays reste un état de droit, aux pouvoirs publics de veiller à faire respecter ces droits et l’exercice du droit syndical ne saurait souffrir d’aucune entorse.

La Section PCF de Gardanne apportera son soutien financier à l’ATCG, fruit d’une collecte initiée depuis plusieurs semaines, lors d’une rencontre le 22 février prochain.

Partager l'article