Avenue Ibrahim Ali : 26 ans de combat

19/02/21 | Marseille 15eme, Sections

C’est avec une grande satisfaction que nous avons appris la nomination de par la ville de Marseille lors du Conseil Municipal du 8 février 2021.

Inauguration de la plaque Municipale : Avenue Ibrahim Ali – Dimanche 21 février 2021 à 11h

A 17 ans il a été assassiné par des militants du FN aux 4 Chemin des Aygalades, le 21 février 1995, lors de la campagne électorale des présidentielles et municipales.
Cette nomination est l’aboutissement du combat mené par sa famille, ses ami.e.s et toutes celles et ceux qui ont œuvré à cette reconnaissance par notre ville Marseille. Le combat a été long et âpre. Depuis Guy HERMIER, les élus communistes n’ont eu de cesse de réclamer cette nomination. La dernière en date a été un courrier adressé à Jean-Claude GAUDIN signé par Jean-Marc COPPOLA et Valérie DIAMANTI lors de la précédente mandature.
Les militant.e.s communistes des 15ème et 16ème sont fiers d’avoir participé, avec leurs élu.e.s, aux cotés de celles et ceux qui, depuis des années, ont par leurs actions et engagement, contribué à cette  victoire si longtemps attendue. La nouvelle majorité issue du Printemps Marseillais mets fin ainsi à plus de 25 ans de mépris de la droite marseillaise !!
Un lieu, une rue dans notre ville pour se rappeler que le racisme tue, continue à tuer dans notre pays et dans le monde.

Nous continuerons à combattre sans relâche le racisme et l’extrême droite, et à œuvrer pour l’égalité des droits pour tous.

1995 2021 – 26 ans de combat

Le 8 février 2021, le conseil Municipal de la ville de Marseille a répondu favorablement à la demande de la famille, des amis et du collectif Ibrahim ALI, pour que la rue du 4 Chemin des Aygalades porte le nom de celui qui a été sauvagement assassiné le 21 Février 1995 par les colleurs d’affiches du Front National, devenu le Rassemblement National (RN).

Je ne peux que me réjouir de cette décision. En effet, depuis 1995 les amis, le collectif Ibrahim ALI, les associations anti raciste, les partis progressistes n’ont pas cessé de demander auprès de l’ancienne
municipalité la nomination de l’Avenue Ibrahim ALI.
Dans cette bataille, les communistes de Marseille, au premier rang duquel, l’ancien Maire du 15/16 Guy HERMIER qui s’est battu pour que la ville de Marseille réponde favorablement à la demande de la famille d’Ibrahim ALI. Par la suite, les élu.e.s communistes du 15/16 ont continué ce combat avec Jean-Marc COPPOLA et Valérie DIAMANTI.
Mais, il a fallu attendre la victoire du Printemps Marseillais aux municipales de 2020, pour qu’enfin, la demande légitime du collectif Ibrahim ALI, soutenue par les associations anti raciste et les partis
progressistes, soit acceptée.
Et, je suis fier en tant que militant et enfant de la SAVINE d’avoir contribué à cette victoire.
Celle-ci doit aussi nous rappeler que ce qui compte, c’est bien le résultat final et n’ont pas le nombre d’années que nous avons mis pour l’obtenir.
Elle est également le fruit d’un rassemblement inédit à gauche. Donc, nous devons nous en souvenir, car c’est en s’unissant qu’on obtient des résultats.

IBRAHIM M’ZE

 

Partager l'article