Aix-en-Provence – Non à Zemmour en 2022 !

27/04/21 | Aix-en-Provence, Sections

La fin de la semaine dernière a été particulièrement sombre.

Toutes nos pensées et notre soutien vont à la famille et aux collègues de Stéphanie M., agente administrative de police à Rambouillet, tombée sous les coups d’un homme qui se serait radicalisé en quelques mois. Comme tout autre acte terroriste, cet assassinat est inacceptable et nous le condamnons fermement. Aussitôt, la droite et l’extrême-droite n’ont pas hésité à faire le lien entre terrorisme et immigration, dressant les gens les uns contre les autres.

Le 21 avril marquait les 60 ans du putsch des généraux à Alger. C’est également la date choisie par Valeurs Actuelles pour publier un texte signé par quelques généraux et hauts-gradés, menaçant notre pays d’une guerre civile menée par leurs camarades d’active si rien n’est fait pour lutter contre l »’anti-racisme, l’islamisme et les hordes de banlieue qui mènent notre pays au chaos ». Marine Le
Pen s’est empressée de leur répondre, non pas pour condamner leur appel à la haine et à la guerre civile, mais pour les assurer de son soutien et les appeler à la rejoindre.

Enfin, samedi matin, les Aixois ont eu la surprise de découvrir une immense affiche sur l’échafaudage des 2G, appelant une candidature de Zemmour à la présidentielle en 2022. Cet appel à candidature est scandaleux : Zemmour a été condamné pour provocation à la haine raciale, et est également connu pour son mépris envers les femmes. Il est invité régulièrement par les médias pour y déployer un discours de haine. Il est le contraire de la société de solidarité et de justice que nous voulons.

Ces trois exemples, parmi d’autres, illustrent la progression de l’extrême-droite dans notre pays, sa banalisation. En 2002, le front républicain s’était uni pour ne pas laisser la présidence de notre pays au FN. 20 ans plus tard, la probabilité de Marine Le Pen accède à la présidence n’est pas négligeable, Les conséquences économiques, sociales et sociétales seraient désastreuses pour la plupart des habitants et habitantes de ce pays.

Les communistes du Pays d’Aix continueront à s’opposer à cette dérive vers l’extrême-droite, à leurs idées haineuses, appelant à la discrimination et néfastes aux intérêts des gens, comme ils et elles l’ont toujours fait.

La vision de Zemmour sur le cours Mirabeau a réveillé de mauvais souvenirs pour Gaëlle Lenfant, élue de l’opposition Aix en Partage. Sur Facebook, elle a raconté l’agression par Zemmour dont elle a été victime en 2004. Cette publication fait l’objet de nombreux commentaires haineux de la part de sympathisants de Zemmour. Nous tenons ici à assurer Gaëlle Lenfant de tout notre soutien et de
notre amitié, et condamnons ici aussi fermement ces appels à la haine et au mépris vis à vis des femmes.

Partager l'article