28 septembre : journée internationale pour le droit à l’avortement

28/09/22 | A la une, PCF 13

Le droit à l’interruption volontaire de grossesse est l’une des grandes conquêtes de notre monde moderne, l’un des symboles de liberté et d’émancipation des femmes.
Mais c’est aussi un droit particulièrement attaqué et de manière récurrente !
Acquis de haute lutte en France en 1975, il est sans cesse remis en cause par le système patriarcal, fondé sur la prise de pouvoir et donc le contrôle du corps des femmes. En Europe, en particulier la Pologne et Malte. Aux Etats-Unis. Dans de nombreux pays d’Asie ou d’Amérique Latine.
En 2022, les femmes ne sont toujours pas totalement libres de choisir d’avoir ou non un enfant, de prendre des décisions qui concernent leur propre corps.
Face à
• La pression des milieux réactionnaires, masculinistes, des fanatiques religieux, renforcée par un RN plus présent à l’Assemblée Nationale.
• L’austérité qui met notre système de santé à mal, participant l’allongement des délais d’attente, à la raréfaction des médecins, l’éloignement des CIVG, contraignant de plus en plus de femmes à aller à l’étranger pour réaliser une IVG.
• La double clause de conscience, qui est totalement superfétatoire et discriminatoire.

Nous réclamons l’inscription du droit à L’IVG dans la constitution comme un droit fondamental avec des moyens associés, l’accès libre et gratuit à la contraception, sous toutes ses formes et sur tout le territoire, pour toutes les femmes, l’alignement des délais de recours à l’IVG sur celui des pays européens les plus progressistes.

Avec le PCF nous continuons à unir nos voix à celles des associations féministes avec le collectif : « Avortement en Europe, les femmes décident » et les progressistes de tous les pays pour que ce droit fondamental à disposer de son corps soit reconnu pour TOUTES les femmes de par le monde.

Rendez-vous mercredi 28 septembre 2022 à 18h30 sous l’Ombrière du Vieux Port
Pour le dire haut et fort : Le droit à l’avortement est un droit fondamental pour toutes, partout !

Partager l'article