PCF Aix : condamnation de Maryse Joissains

18/07/18 | Sections

La condamnation à 1 an de prison avec sursis et 10 ans d’inéligibilité infligée par le tribunal correctionnel de Montpellier à Maryse Joissains renvoie une image déplorable de notre ville qui a malheureusement déjà été confrontée à ce type de situation par le passé.

Les faits reprochés, favoritisme et emplois de complaisance, contribuent au dégoût de la politique parmi les citoyens. Dans ces conditions, même si Maryse Joissains annonce son intention de faire appel, il est souhaitable qu’elle se mette en retrait des affaires de la cité. Au-delà des affaires, les communistes n’ont eu de cesse de lui contester son bilan politique dans une ville où les inégalités, déjà très importantes, se sont creusées de 5% depuis sa prise de fonction selon les données de l’Insee.

Aix et ses habitants n’a pas besoin d’un nouveau visage pour mener la même politique mais de changer de cap avec pour seule boussole l’intérêt général. Les communistes qui depuis le début de mois vont à la rencontre des habitants avec un matériel militant intitulé « Aix-en-Abondance pour les uns, Aix-en-Souffrances pour les autres. Ça suffit ! », poursuivront ce travail de proximité tout l’été avec un message : pour changer le quotidien, les progressistes doivent entrer en action et les citoyens doivent devenir acteurs de leur ville.

Dernière campagne