Non à l’expulsion du jeune Aluisio Cunda Quindai

23/08/18 | A la une, PCF 13, Sections

Suite à l’arrestation dans le département de Haute Garonne et à la mise en centre de rétention du jeune Aluisio Cunda Quindai, la fédération des Bouches-du-Rhône et la section d’Arles du Parti Communiste Français apportent tout leur soutien au Réseau Education Sans Frontière, ainsi qu’à l’ensemble des citoyennes et des citoyens qui agissent maintenant depuis plusieurs heures pour empêcher son maintien en centre de rétention et son expulsion hors de la France.

Originaire d’Angola où sa vie est menacée, arrivé en France en 2015, poursuivant ses études au lycée professionnel Mistral de Nîmes, le jeune Aluisio a été scolarisé à Arles où il s’est parfaitement intégré à sa nouvelle vie comme en témoigne son parcours scolaire et les témoignages de sympathie adressés par ses camarades de classe, ses professeurs et son maître de stage. Elève méritant et exemplaire, élu délégué de classe et ayant obtenu à plusieurs reprises les « Félicitations » du conseil de classe, Aluisio doit pouvoir poursuivre dignement ses études et sa vie dans notre pays.

Devant cette situation particulièrement sensible, les communistes d’Arles et des Bouches-du-Rhône en appellent à la raison et à l’humanisme des pouvoirs publics, et en particulier à la préfecture de Haute Garonne, seuls à même de pouvoir décider du maintien d’Aluisio sur notre territoire.

Une pétition de soutien, ayant recueillie près de 3000 signatures, a été lancée par des militants du Réseau Education Sans Frontière.

Nous vous invitons à signer massivement cette pétition (Aider Aluisio à ne pas se faire expulser de France) ICI