À notre camarade Daniel Honde

9/07/18 | PCF 13

C’est avec une immense tristesse que les communistes des Bouches-du-Rhône ont appris dans la nuit le décès de notre camarade, de notre ami, Daniel Honde des suites d’une longue maladie.

Ce militant infatigable des quartiers Nord, et en particulier du 14ème arrondissement où il militait et dont il avait était secrétaire de section, va laisser un grand vide.

C’est aussi un grand dirigeant de notre fédération qui s’en va, un dirigeant aimé de toutes et de tous, un dirigeant discret, agréable, facile à vivre et d’une grande humilité. Il occupait pourtant une lourde responsabilité dans notre département puisqu’il était en charge de l’Accueil/Sécurité pour notre parti. Dans cette tâche, qu’il a toujours menée d’une main de maître, nous savions pouvoir compter sur lui, il était la clé de voute de la réussite de nos initiatives. C’est d’ailleurs  en grande partie grâce à son efficacité qu’en 2012 nous avons pu tenir et réussir l’immense meeting sur les plages du Prado lors de l’élection présidentielle de cette même année.

Mais cet enfant du Canet, avait une autre passion, le football. Là aussi, Daniel faisait l’unanimité autour de lui. Tout d’abord, lors de ses nombreuses années passées à jouer dans l’équipe du Canet sport, puis ensuite en tant qu’entraîneur à la Blancarde.

Pour toutes celles et tous ceux qui l’ont connu, il nous sera impossible d’oublier ce camarade, cette ami, ce frère de lutte, si discret mais au combien attachant.

La fédération communiste des Bouches-du-Rhône adresse ses plus sincères condoléances et témoignages d’affection et de soutien à son fils Hugo, son épouse Hélène, à ses parents Paul et Paulette, à sa sœur Marion, ainsi qu’à tous ses proches.