Annonce de la fermeture de l’Afpa d’Istres : la réaction de Pierre Dharréville

19/10/18 | Élu·e·s, Parlementaires

Pierre Dharréville

Député de la 13ème Ciconscription des Bouches-du-Rhône

Pierre Dharréville

Non à la fermeture de l’Afpa d’Istres

Lors du conseil dadministration de ce jour, la direction de lAFPA a annoncé la fermeture de 38 centres AFPA en France sur les 206 existants. Parmi ces centres, celui situé sur la commune dIstres serait concerné

Largument avancé est la baisse du nombre de stages dispensés en faveur des chômeurs, et un déficit de lordre de 725 millions deuros. Cette situation est la conséquence dun affaiblissement choisi que le gouvernement ferait mieux de combattre : cest un choix dangereux et injustifiable alors que les centres AFPA dispose de nombreux atouts. 

Cette décision confirme les inquiétudes que jai exprimées lors de la loi sur la formation professionnelle en juin dernier qui méprise les structures publiques de formation professionnelle et sen remet au marché. Elle favorisera  des formations low-cost et ouvrira des espaces à des organismes à but lucratif. Dans le même temps, ces fermetures vont appauvrir loffre de formation de proximité et alimenter les difficultés de lAFPA. Où vont se former les centaines de chômeurs ? 

Notre pays a besoin de maintenir un service public de formation professionnelle fort, pour contribuer au retour à lemploi et à la mobilité des salariés. 

Le Président de la République a annoncé que lemploi est sa priorité, mais quel emploi ? Celui que lon est censé trouvé en traversant la rue ?  

Jinterpelle dès aujourdhui la Ministre du Travail, Muriel Pénicaud, pour demander des comptes et exiger le maintien de lensemble des Centres AFPA.

Dernière campagne